L’infinité de Dieu déduite de sa nécessité

abstract_digital_art_purple_infinity-1080

L’infinité de Dieu peut être prouvée à partir de sa nécessité.

En effet, si Dieu est nécessaire, alors l’explication de son être est entièrement en lui-même. Parce qu’il s’explique entièrement en vertu de sa nature, il ne peut pas être autrement qu’il est. Il n’y a en lui aucune trace de contingence. Or si Dieu était fini, que ce soit en quantité ou en qualité, il pourrait être inférieur ou supérieur à ce qu’il est. Par conséquent, Dieu serait contingent. Dieu n’étant pas contingent mais nécessaire, il ne peut pas être fini, mais infini.

De plus, si Dieu est nécessaire, alors il est indépendant, puisque l’explication de son être réside entièrement en lui-même. Mais s’il était fini, il serait limité et relatif. Il faudrait donc expliquer sa limitation par rapport à autre chose (une échelle, un étalon, ou encore un autre être le limitant). Par conséquent, l’explication de l’existence et de la façon d’être de Dieu dépendrait d’autre chose. Dieu étant nécessaire, il ne peut pas dépendre d’autre chose, par conséquent, il ne peut pas être fini, donc il est infini.

Ainsi, si Dieu est nécessaire, alors il est infini.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *